Shift1Team

De The Shifters Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le but de cette mission, menée par un groupe de bénévoles sous l'impulsion du domaine Débat Public, est de répondre à la question :Comment faire évoluer les comportements de ses proches vers des pratiques moins carbonées ?.

Le résultat est un beau et dense rapport qui combine approches sociales, psychologiques et exemples vécus. Le rapport ici :.

Le constat

Même si le changement doit être entrepris par l’État et les entreprises avant tout, on ne peut pas faire l’économie des changements individuels. L’information et la pédagogie ne suffisent pas pour faire passer quelqu’un à l’action, surtout de manière pérenne. Ce sont souvent les représentations culturelles et les habitudes sociales et individuelles qui freinent le passage à l’acte. Nos comportements dépendent en grande partie de biais cognitifs, qu’il faut connaître pour changer.

  • Les objectifs

Ce rapport vise à accompagner le changement de comportements de nos proches vers des pratiques moins carbonées. Dans un premier temps, on privilégiera nos amis et relations (hors famille et collègues) et un accompagnement individuel plutôt qu’en groupe. Ce rapport ne vise pas à hiérarchiser les comportements à adopter ou éviter ; ce travail a déjà été réalisé par la mission ShiftYourLife. Ce rapport a pour objectif de donner des clefs pour accompagner le changement chez les personnes ayant au moins un minimum le désir de changer.

  • La méthode

Ce rapport s’appuie sur un grand nombre de lectures dans les champs de la psychologie sociale, de la sociologie, de l’anthropologie et sur les conférences et conseils de plusieurs chercheurs et chercheuses de ces disciplines. Il sera prolongé par un travail d’expérimentation mené en partenariat avec une doctorante.

  • Le bon état d'esprit

Accompagner le changement d’un proche suppose de se changer un peu soi-même aussi ; le rapport préconise, plus que des méthodes pour convaincre, des actions à réaliser ensemble. Le changement peut se faire dans le temps long ; ce n’est pas une compétition. La personne que l’on accompagne et la relation que l’on entretient avec elle sont centrales ; chaque cheminement ou méthode doit leur être précisément adaptée.

  • Quelques clés

La méthode de l’« engagement » est celle que nous utilisons le plus ici : il s’agit de réaliser une petite action, ensemble, pour ensuite ouvrir la voie vers des actions plus engageantes et pérennes. Il est crucial de travailler sur le changement des représentations, notamment par l’expérience commune : faire ensemble, différemment. Accompagner le changement d’une personne, puis une autre, puis une autre, peut faire basculer tout le groupe !

  • Quelques exemples d'activités préconisées

Faire une promenade à vélo à deux plutôt que d’encourager verbalement à en faire ; visiter une ferme bio et rencontrer l’éleveur plutôt que de donner des chiffres sur l’empreinte carbone du boeuf ; Inviter à partager un dîner 100% végétal plutôt que d’insister sur les qualités nutritives de ce régime … à votre créativité !

Avant propos

Le présent rapport a été réalisé dans le cadre d’une série de projets conduits par différents groupes de bénévoles de l’association The shifters en 2020, à la suite de la publication du rapport « Faire sa part » du cabinet de conseil Carbone 4 qui soulignait l’importance de l’action individuelle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ce rapport vient en effet compléter le travail réalisé par la mission ShiftYourLife dont l’objectif était de recenser, trier et catégoriser les gestes du quotidien permettant à un individu de réduire durablement son empreinte carbone. ShiftYourLife a permis d’identifier 32 écogestes répartis dans 6 catégories (alimentation, transport, biens de consommation, informatique, finance, engagement citoyen) classés par gains en CO2 et d’effort. ShiftYourLife a aussi travaillé sur l’identification des freins structurels limitant le changement de comportement et les pistes pour les infléchir. La question qui s’en est suivie naturellement était : comment faire, dès lors que les freins structurels sont levés, pour que ces éco-gestes soient adoptés massivement par la population ? C’est pour répondre à cette interrogation qu’a été lancée la mission Shift1Team, chargée dans un premier temps de rassembler de la littérature et consulter des experts sur les méthodes pour accompagner un changement de comportement, puis déterminer et tester un protocole sur différents terrains identifiés afin de tracer et analyser le plus objectivement possible les enseignements en vu d’une restitution à la communauté des shifters. L’objet de ce rapport n’est donc pas de proposer des éco-gestes et la manière de les faire adopter ; il s’agit de réaliser l’étude la plus exhaustive possible sur ce qui forme et déforme nos comportements et de présenter de manière concrète comment ces informations peuvent faciliter l’accompagnement de proches vers un changement de comportement vertueux. Les écogestes à privilégier ont quant à eux été identifiés par le groupe ShiftYourLife dont nous avons notamment tiré la matrice gains-efforts utilisée dans ce rapport. Autant la mission ShiftYourLife que Shift1Team sont là pour proposer un cadre théorique et pratique pour faciliter le travail de shift des shifters. Chacun est libre de s’approprier les thèmes, les actions, les théories, les outils et les protocoles qui sont détaillés dans ce rapport. Dans sa conclusion, des perspectives sont proposées aux shifters qui souhaiteront s’associer à la mise en oeuvre ou à la poursuite de ce travail.

NB : Les interprétations, positions et recommandations figurant dans ce rapport n’engagent que les auteurs.es, et ne peuvent être attribuées ni aux experts consultés, ni aux relecteurs.