Teach The Shift

De The Shifters Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


C'est quoi, Teach The Shift ?[modifier]

En plus de devenir imprononçable passé quelques verres, Teach The Shift est un projet propre aux Shifters, complémentaire de l'action du Shift Project. Il vise à susciter un engouement pour la transition carbone et à la faire entrer dans le quotidien (professionnel comme personnel) des gens.

Esprit de Teach The Shift, es-tu là ?[modifier]

Le projet Teach The Shift vise à compléter le travail pédagogique du Shift Project autour de la transition carbone, avec comme objectifs :

  • d’intervenir auprès d’autres publics que celui ciblé par le Shift.
  • de susciter chez ce public un changement de comportement, sous forme d’actions concrètes, en réponse à l’urgence et à l’importance des enjeux énergie-climat.

Teach The Shift vise donc en premier lieu le « grand public » - le « vrai », pas celui des associations déjà plus ou moins sensibilisées aux sujets du changement climatique. Exit le militant écolo, exeunt les ingénieurs !

Parmi les difficultés inhérentes aux messages portés par ces enjeux, on note qu’ils sont souvent :

  • perçus comme profondément anxiogènes, ce qui génère fréquemment des effets contre-productifs de sidération, de découragement, de culpabilisation, voire de déni.
  • décrits d’une façon technique, car intrinsèquement complexe. Cette technicité peut faire qu'une partie du public visé se sente exclue, et cette complexité exige d'accorder un temps important à la description des phénomènes en jeu, ce qui risque de renforcer l’effet anxiogène.

Pour surmonter ces difficultés, et sans se départir de l’exigence scientifique propre aux Shifters, Teach The Shift vise constamment à créer des effets d’enthousiasme, d’engouement, de dynamique et de motivation, considérés comme des préalables au « passage à l’acte ».

Dans cette optique, Teach The Shift s'attache à présenter :

  • un message simple, axé sur des solutions concrètes, si possible « prêtes à l’emploi », et sur les bénéfices à en tirer ;
  • une approche positive, volontiers décontractée, voire drôle : certaines personnes apprennent mieux si elles ont le sentiment de s'amuser, et l'humour est généralement un moyen efficace pour faire retenir un message au cerveau humain (c'est bien pour ça que la publicité en use et en abuse !)

Que dit Teach The Shift ?[modifier]

Avec le temps, plusieurs contenus ont été développés dans le cadre de Teach The Shift, chacun ciblant un type d'audience particulier :

  • Une conférence « Grand Public », qui vise le grand public.
  • Une conférence « Grandes Écoles », qui cible les étudiants en grandes écoles de commerce ou d'ingénieurs, futurs dirigeants d'entreprise.
  • Une conférence « Élus Locaux », qui cible les élus et services administratifs des collectivités territoriales (communes, communautés de communes, départements, régions).
  • Une conférence « Lycéens » (en cours d'élaboration), très demandée, et qui reprend les objectifs de la conférence Grand Public en adaptant son contenu à un public lycéen.
  • Une conférence « Shifters », qui cible... les Shifters ! et qui vise à leur apporter des informations complémentaires sur les sujets énergie-climat.

La conférence « Grand Public »[modifier]

La conférence historique de Teach The Shift cherche à convaincre qu'à l'échelle individuelle, il est possible d'avoir un impact positif et significatif sur son empreinte carbone et sur le changement climatique ; qu'il est possible d'agir, que c'est important d'agir, et qu'on peut agir tout de suite.

Pleinement dans l'esprit de Teach The Shift exposé plus haut, la conférence « Grand Public » met surtout l'accent sur le climat, et très peu sur la déplétion des ressources énergétiques. De même, l'effet de serre, les notions de budget carbone, d'empreinte carbone sont décrits, certes avec rigueur, et surtout concision. La conférence dédie l'essentiel de son temps à présenter les solutions, qui sont volontairement orientées vers le quotidien du public, vers ses usages. Dans cette conférence, on choisit d'agir moins sur la prise de conscience que sur la motivation, l'objectif étant de limiter au maximum l'effet de sidération et de paralysie au sein de l'assistance.

La forme pédagogique retenue consiste en une intervention scindée en 2 temps, chacun jouant un rôle, à la fois pour motiver et susciter le passage à l’acte, et pour faciliter l’appropriation de solutions :

  • une présentation / conférence d'environ 1h à 1h15 : l'essentiel de cette conférence consiste en la présentation d'une douzaine de solutions qui permettent de réduire significativement l'empreinte carbone individuelle, et qui sont accessibles à l'échelle individuelle. Les diapositives en support cherchent à être percutantes, et imagées ; elles contiennent très peu de texte, et ne montrent pour ainsi dire jamais de graphe. Elles privilégient les animations.
  • une partie interactive de questions/réponses, destinées à susciter l'engagement de personnes dans l'auditoire.

La conférence « Grandes Écoles »[modifier]

En ciblant les futurs dirigeants d'entreprise, cette conférence cherche à convaincre que business et changement climatique ne sont pas antinomiques, et que les meilleures opportunités de business sont et seront celles qui participent le moins à la déstabilisation du climat, voire qui participent à l'atténuation du changement climatique.

La conférence « Élus Locaux »[modifier]

Cette conférence cherche à montrer ce qu'une collectivité territoriale peut faire à la fois en faveur du climat et de ses administrés. Plus technique et plus politique que la conférence Grand Public, elle repose largement sur les travaux du Shift Project :

  • Le Manifeste pour décarboner l'Europe
  • Comment décarboner les zones de moyenne densité
  • Éléments de fiscalité territoriales
  • ...

Participer au projet Teach The Shift[modifier]

Teach The Shift a besoin de nombreuses compétences, aussi bien pour étoffer sa palette de contenus que pour assurer que ses différents contenus existants restent à jour.

De plus, Teach The Shift recrute régulièrement des aspirants-conférenciers, motivés pour animer une telle conférence. Un parcours d'accompagnement dédié permet alors de préparer au mieux les futurs conférenciers.
Si devenir Conférencier vous intéresse et que vous souhaitez vous renseigner davantage sur ce parcours de formation, la première étape consiste à vous inscrire au prochain Webinaire d'Information organisé par la Cellule de Coordination des Conférenciers.

Où trouver l'esprit Teach The Shift ?[modifier]

Si vous souhaitez approfondir l'approche de Teach The Shift, voici une sélection des contenus dont l'approche a inspiré les Shifters pour la conférence Teach The Shift Grand Public (attention, il y a de quoi y passer quelques journées entières !) :

  • Le film « DEMAIN » réussit à alterner descriptions efficaces de phénomènes néfastes, et longues et inspirantes descriptions de solutions vertueuses. C’est un film dont on sort avec l’envie d’agir. Il y a la dimension « Colibri » de chacun fait sa part, montre l'exemple aux autres, qui n’est pas forcément présente dans le discours « ingénieur » traditionnel type JMJ. Il agit moins sur la prise de conscience que sur la motivation.
  • C’est pas sorcier le Bilan Carbone : https://www.youtube.com/watch?v=OxLZ-LVJ02Y
  • Les conférences gesticulées de Franck Lepage font passer des idées controversées avec humour : https://www.youtube.com/watch?v=9MCU7ALAq0Q
  • La conférence sur l’anthropocène de Bruno Latour au quai Branly – « l’interaction » avec le public nous intéresse ici au moins autant que le fond du discours : cf à partir de 23’40 (puis 40’10 et 51’40) https://www.youtube.com/watch?v=ctP6kYHKPU4
  • Recension des arguments climato-sceptiques les plus (ou moins) courants, et comment y répondre : http://www.skepticalscience.com
  • Un système efficace à mettre en place serait de relier une question « climato-sceptique » avec un QCM illustré d’une vidéo et la démonstration de la bonne réponse. Cf l’exemple de l’émission TV de quizz histoire « Tout le monde joue avec l'Histoire » https://www.youtube.com/watch?v=ZmkzapiaVmY
  • L’électricité… en dessins animés : https://www.youtube.com/watch?v=2ezxMLP799E
  • Des éléments issus de l’univers cartoon et/ou de la culture pop peuvent être utilisés sans modération à l’appui du discours pour l’alléger. Génération et MadMax, Age de glace (voir les sketchs de Scrat : peut-être une illustration des effets de seuil avec la fonte des glaces progressive qui aboutit à des phénomènes catastrophiques), ou encore Retour vers le futur (dans le n°3, le passage où le Doc essaye d’atteindre 80 mph en attachant des chevaux à l’avant de la Delorean)
  • Oui, les Shadoks, c’est dépassé.
  • Conférence au CESE d’Idriss Aberkane, très efficace conférencier sur le biomimétisme. Le biomimétisme est une source d’innovation qui peut permettre de faire miroiter aux indifférents un dynamisme économique type start up. Bon exemple de présentation des bonnes pratiques pour inciter à les adapter. Attention cependant au fond du discours : Aberkane est régulièrement attaqué sur ses fragilités académiques.
  • Bien sûr, les présentations « Shift canal historique » de JMJ, Mathieu Auzanneau, Cédric Ringenbach... que l'on peut trouver notamment sur YouTube (pour JMJ, c'est ici : https://www.youtube.com/channel/UCNovJemYKcdKt7PDdptJZfQ ; pour Matthieu, c'est là : https://www.youtube.com/results?search_query=matthieu+auzanneau ).

Archives[modifier]

Archives TTS