Simulation de trajectoires nationales d’émission compatibles avec le budget carbone +2°C

De The Shifters Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Episode II (2018)[modifier]

En prévision de la renégociation des INDC prévue fin 2018, l'objectif est :

  1. De mettre à jour les données du travail (dernières émissions mondiales 2016 et 2017, répartition des émissions par zone géographique, principaux pays, répartition des émissions par secteur)
  2. mieux illustrer les différentes trajectoires

Pour cela les axes de travail identifiés sont :

  • montrer dans quels délais les 2° seront irréversibles si tous les pays se comportaient comme les US, ou la France, ou le Maroc, ...
  • montrer à quoi correspond les réductions nécessaires par "pas" d'une dizaine d'années. Par exemple entre 2020 et 2030 il faudrait supprimer les émissions équivalente à tout le chauffage des particuliers (au pif)
  • montrer aux différentes échéances (2020, 2030, 2040 ...) à quel niveau d'émission moyen l'ensemble du monde doit se situer. Par exemple en 2040 le monde entier devra avoir des émissions par habitant équivalentes à celles du Maroc actuel (au pif)
  • montrer l'impact sur la trajectoire globale du fait qu'un pays (ou une zone) ne joue pas le jeu lL'effort demandé aux autres devient inaccessible).
  • retrouver, synthétiser, les risques écologiques, sociaux ... liés à une hausse des températures de 2°, 3°, 4°.
  • identifier les meilleurs exemples de réduction d'émissions: Grande Bretagne ? (Aujourd'hui les meilleurs "élèves" sont capables de faire du -x%)
  • montrer à quelle hausse de température on s'expose avec des trajectoires plus raisonnables (ex - 5% à partir de 2025)

Commanditaire et pilote : Pierre Lachaize (pierremarc.lachaize@gmail.com)

Contributeurs : Matthieu Warnier, Antoine Lesieur, Benjamin Motico, Axel Morel, Damien Ponceau, Alan Miny, Andréa Batista, Eric Bevillard, Ronan Bernard, Simon Plas

Présentation faite lors de la mensuelle de janvier 2019 : ici

Episode I (2016)[modifier]

Le travail a consisté en une analyse des engagements (INDC) issus de la COP 21.

L'objectif était de montrer de façon illustrée et pédagogique (courbes d’émission avec leurs commentaires) :

- quels efforts étaient nécessaires en 2015 (au moment de la COP) pour rester en dessous des 2° ?

- quels efforts seront nécessaires en 2025 (au moment de la renégo) ?

- quelle est la température prévisible si nous engageons en 2020, ou en 2025, ce que nous aurions du faire en 2015 ?

- quelles contraintes théoriques sont imposées au reste du monde par les objectifs fixés par quelques grands pays (en les isolant un par un, USA, Chine, Europe, Russie par ex) ?

La clé de la réflexion était de prendre la contrainte du GIEC qui est de ne pas émettre en cumulé plus de 1 000 GtCO2 à partir de 2015, pour à la fois de montrer les limites de l'accord de 2015 et l'urgence d'une renégociation dès 2020.


Résultats publiés en novembre 2016 sur le site du Shift : communiqué de presse | note d'analyse | dossier détaillé

Présentation faite lors de la réunion Shifters du 15/11/16 : page dédiée à la réunion

Présentation faite lors de la réunion Shifters du 18/10/16 : page dédiée à la réunion

Présentation faite lors des Ateliers du Shift du 21/02/17 : ici

Présentation faite lors des Ateliers du Shift du 12/04/16 : ppt


Commanditaire et pilote : Pierre Lachaize


Contributeurs : Nicolas D., Aloun V., Maxim P-V, Marie D.